Baronnie de Quingey

RP RR
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Deuxième allègeance de Fleur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fleur
Admin
avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 17/05/2009
Age : 40
Localisation : Pau

MessageSujet: Deuxième allègeance de Fleur   Mer 25 Nov - 5:00

Adrien72 a écrit:


Adrien arriva chargeait de dossier, le Comte avait ,enfin, été choisi il avait une lourde charge très pénible a faire, longue, fatigante, énervante parfois...Les allégeances.
L'Herault vérifia sur un papier une dernières fois la liste, ce qui donnait ceci :

Citation :
_Max de Mazière, Baron de Chaussin
Adrian Fauconnier de Riddermark, Vicomte de Montbarrey
Artifice, Vicomte de Montaigu
Bobyzz, Baron et Baronne de Valdoie
Cartil de Margny-Riddermark, Baron d'Arbois
Daresha de Jeneffe, Vicomtesse douairière d'Isles, Baronne de Saint-Laurent en Grandvaux.
Debenja, Vicomte de Marnay
Derdekan D'Argenteuil, baron de Clairvaux les lacs
Diane, Vicomtesse de Chaumergy
Elfriede de Sparte, Vicomtesse de Valentigney
Estelbad, Baron d'Hérimoncourt
Faross, Baron de Quingey
Fccasper, Baron de Champagney
Greenwarrior Adams de Melincour, Baron de Rougemont
Gundard, Baron de Vernierfontaine
Imladris, Vicomte de Voiteur
Katarina de Sparte, Vicomtesse de Rochefort sur Nenon
Leif_, Baron de Mouthe
Léonin, Baron de Sellières
Lluna Adams de Melincour, Vicomtesse d’Amancey
Lothilde Adams de Melincour, Vicomtesse de Dampierre-Sur-Salon
Gildedcrotch,Baron de Villers-Farlay, Baron de Gendrey
McAneyth, Vicomte d’Audincourt
Rhuyzar, Vicomte de Delle
Rubella, Baronne de Maîche
Sacrai, Vicomte de Saint-Loup-sur-Semouse, Baron de St Sauveur
Tristan Von Frayner, Baron d’Amance, Tuteur légal: Mun
Uruk de Margny-Riddermark, Baron de Jussey
Yde, Baronne de Laviron

Il remonta ses manches et s'assit sur la chaise qui lui était destiné perpendiculaire a celui du Comte. Il avait pris quelques notes a faire au cas ou si il devait attendre. Du monde arrivait par la grande porte, prenait place, bavardait plus ou moins fort, si bien que la salle avait une sonorité comportant pas et brouahbrouah.

L'homme fit un geste du bras pour calmer la foule, Il annonca le début de la cérémonie, par un maigre discours.

Bonjour à vous tous, prenez place les allégeances vont débuté. Je vous rappel qu'une allégeance est valide que si le noble concernée prête fidélité, conseil, aide et service armé à l'actuel Comte Shenkj. La cérémonie peut dés à présent démarré...

Il s'assit rapidement sur sa chaise et fixa le public qui resta calme.




Imladris a écrit:


Imladris arriva sur les lieux. Il vit quelques personnes qu'il connaissait et salua les gardes et les servantes; il alla près de son ami Adrien et lui dit tout bas :

Salut l'ami... Dis, le Franc Comte compte-t-il être présent car personnellement, je ne prête pas serment devant un trône vide...





Adso a écrit:


Contrairement à ses habitudes, Adso décida de venir assister aux allégeances. En tant que Nonce Apostolique, il devait faire son devoir d'observateur de l'Eglise. Il entra donc et se mit dans un endroit discret, mais d'où il pouvait bien voir les prestations de serment.

Quand il vit le long parchemin que tenait le héraut, ce qui devait être la liste des nobles devant prêter serment, Adso poussa un soupir... Cà risquait d'être long... Mais le service du Très-Haut exigeait parfois de renoncer à son petit confort personnel...




Adrien72 a écrit:



Adrien contemplait la salle avec le buffet qui se trouvait sur le coté, il bougea quelques paperasses, en souflant, les allegeances étaient un travail pénible qui refilait habituellement au poursuivant, il reçu quelques serments par courrier, soudain Imladris son vieille ami se mit a lui parlait, il fixa un court moment le trône vide, presque comme ci il n'avait pas remarqée. Il repondit tous aussi bas :

-Arf, il est encore dans sa loge, bah, il doit être prêt depuis le temps, il va venir, patience... aussi Jelur la plainte a été acceptée, sa patine un peu, mais je pense qu'il a y avoir un proces...

Il tapota des doigts en attendant une réponse du procureur.




Epsonstylus a écrit:


Arrivée pour surveiller la cérémonie comme une gentille petite connétable qu'elle était.

Epson se posta non loin de Imladris. Ainsi pouvait-elle lorgner sur ses charmes, s'apuyer sur lui si besoin était et surtout elle pouvait l'écoutait. Sa médaille d'Isenduil avait du mal à tenir accrocher et ne voilà pas qu'elle devait se battre contre elle pour la remettre en place.

Voyant le trône vide, tandis qu'elle s'appuyait contre un tonneau, la rouquine sourit. Si Shenkj ne venait pas, elle s'asseyerait à sa place. Nous avions bien eu une domestique la dernière fois... pourquoi pas un connétable-chevalier-diaconesse-gouverneur. Ceci donnerait du grain à moudre à ces gentils petits chatons de campagne qui lui reprochaient de parler ou faire agir le comte à son bon vouloir...




Ptitefleur2006 a écrit:


Fleur se présenta à la cérémonie d'allégeances. Elle devait prêter serment en son nom propre et celui de son époux qui devait demeurer absent encore quelques jours. De ce fait, elle voulait remplir leur devoir... mais voilà quand elle arriva, elle s'aperçut que tout le monde attendait l'arrivée du Franc-Comte. Savait-il qu'ils avaient un temps certain pour lui faire allégeance et que s'il ne se présentait pas ils les mettraient dans une position délicate? Elle trouva une place où s'appuyer et observer la suite des évènements. Son ventre s'arrondissait de plus en plus, la fatigue ne la quittait plus et elle détestait de plus en plus quand les choses n'allaient pas assez vite à son goût. Aussi, elle se tint à l'écart pour éviter de dire des choses désobligeantes, qu'elle ne penserait pas en temps normal.Elle vit Epson dans un coin près du tonneau non loin de l'ancien Chancelier. Elle sourit... elle parcourut une fois de plus la salle à la recherche d'un visage familier ou de Léo... mais à part les deux personnes sus nommées, elle ne vit personne qu'elle connaissait personnellement. Elle patienta... ou s'impatienta, allez savoir.




Thybault a écrit:


Le jeune blondinet arriva au château comtal afin de voir à quoi ressemblait le Franc Comte, car il ne l'avait jamais vu. Puis il voulait voir sa chère demie-sœur Yde, qui en théorie devait être présente pour son allégeance, il fixa l'assistance et ne vit pas sa parente.
Il salua les présents d'un signe de tête, car il ne les connaissait que de loin.




Gundard a écrit:
Gundard entre dans la salle vois des allers retours dans la salle du trône, celui est vide .... il se gratte la tête et se demande comment il va faire sans le compte pour lui prêter allégeance.

Il fait demi tour puis lance avec désinvolture

si le comte souhaites que je lui prête allégeance, la moindre des choses c'est au moins de respecter ceux qui vienne lui rendre cet allégeance et d'être present.

Considérez que je suis venu et si il souhaite que je revienne, il saura me trouver à l'université




Shenkj a écrit:


Le Franc-Comte, Shenkj, arriva avec du retard. Des personnes étaient déjà présentes. Elles étaient nombreuses, Shenkj ne les connaissaient pas toutes encore, il aurait certainement l'occasion de faire plus ample connaissance avec un grand nombre d'entre elles.

Shenkj avait bien conscience que son retard pouvait embarrasser certains d'entre eux, il donnait aussi une mauvaise image de lui.

Il toussa avant de prendre place, son mal de gorge ne faisait qu'empirer, il ne serait certainement pas très bavard, mais il avait pu être présent et se contenterait de dire le minimum possible, afin de respecter le protocole.


L'Herault avait bien sa liste et attendait patiemment.
Shenkj a son tour prit place.




Elaessya a écrit:


Elaessya arriva, discrètement, fidèle au rendez-vous.
Elle aimait regarder les allégeances et y venait toujours, parvenant par on ne sait quel miracle à ne pas attirer l'attention. En tous cas elle n'avait jamais été chassée.
Une faveur d'Aristote sans doute, pour ses bons services.
Apercevant Epsonstylus, elle s'en approcha, tout sourire, contournant le tonneau contre lequel elle s'appuyait.

Bonjour chère collègue rouquine. Cela fait bien longtemps.
Je viens regarder, comme toujours.
Penses-tu que nous aurons droit au lancer d'os de poulet, au simulacre de faux assassinat, ou aux joutes verbales ?


Un sourire en coin, elle regardait sa comparse.




Adrien72 a écrit:


Il fixa du regard le Franc comte qui arrivait. Derrière lui un servants qui tenait dans ses mains quelques lettres, Adrien les ouvrit tandis que Shenk s'installait, par la suite il se leva et dit:

-Bien..., nous allons enfin pouvoir débuté, que les premiers nobles s'avancent...

Il se rassit et lut les premières lettres en se mordant les lèvres et en écoutant ce qui se passait devant lui :

Citation :
Nous Diane. de Cheroy Comtesse de Moissey, Vicomtesse de Chaumergy, Baronne de Yèvre le Chatel, Dame de Nevy en sulliac et de Saint Amant

Portons pour la première fois en cette noble assemblée notre allégeance à vous Franc Comte Shenkj, à la Franche-Comté, à son peuple et son Parlement.

Nous jurons fidélité, aide, service armé et conseil, sur notre vie, notre honneur et notre foi.

Fait ce jour 27 Octobre de l'an de grace 1457 en notre maison de Cheroy.

Diane. de Cheroy
Gouverneur d'Orléans
Comtesse de Moissey
Vicomtesse de Chaumery
Baronne de Yèvre le Chatel
Dame de Neuvy en Sulliac et de Saint Amand.



Citation :
Sire Héraut, salutations.

Transmettez je vous prie à notre sire Shenkj toutes mes félicitations pour son élection. Informez-le qu'étant actuellement en voyage hors Empire, j'aurai le regret de ne pouvoir me présenter à lui en personne pour formuler mon allégeance. Recevez ycelle ci-dessous afin qu'il soit su, par votre machine, que Maiche est toujours fille de Franche-Comté. Veuillez enfin me représenter dignement au banquet en acceptant de boire et dévorer ma part. Je vous épargne cependant la tâche de danser avec chacun de mes amants.

Nous Rubella, Baronne de Maiche et Dame de Nerzevain et Vauconcourt, par cet écrit faict à Joinville en Bourgogne le 30ème jour d'octobre de l'an 1457, jurons de servir fidèlement notre Franc-Comte Shenkj, tant par le verbe que par le glaive, sur notre honneur et notre foi, pour le haut-bien de notre Franche-Comté chérie. Ce pour quoi je signe :

Rubella


Citation :
A l'intention du Parlement de Franche-Comté et de son Franc-Comte.


Moi, Rhuyzar, Vicomte de Delle, renouvelle par la présente lettre mon allégeance à la Franche-Comté, son peuple et ses représentants légitimement élus et choisis. Je jure, comme je l'ai toujours fait, de servir avec honneur, bonté et courage cette région que j'ai maintes fois aidée.


Faict à Patay, le trentième du dixième mois de l'An de Grâce 1457
Rhuyzar de la Louveterie, Vicomte de Delle, Maréchal de France pour l'Oc et le Lyonnais Dauphiné, Ex-Dignitaire Impérial, Chevalier de Plein Droit de l'Ordre Royal de la Licorne




Epsonstylus a écrit:


On vit arriver le franc comte et quelques minutes plus tard cette chère Elaessya.

Bonjour Elae, oui longtemps.

Elle caressa son ventre pour signifier que depuis le temps elle avait encore pris du bidon.

je ne sais pas si nous aurons droit à des amusements, mais j'espère que non, c'est amusant sauf quand il me faut dégainer le fer.




Elaessya a écrit:


Bah ne dégaîne rien...le Hérault et les gardes veillent au bon déroulement. Reste donc avec moi à observer, à défaut de goûter au vin !
Tout sourire, lorgnant son ventre rond, lui faisant un clin d'oeil, murmurant,
Tu t'es déjà envoyé le banquet ?
puis elle écouta les allégeances des personnes qui n'avaient pas pu venir.
Elle grimaça en entendant celle de Rubella...faut dire qu'elle ne l'estimait pas du tout.




Leonin a écrit:


Léonin connaissait la cérémonie d'allégeance pour en avoir entendu parler, mais jamais il n'avait vu de près ou de loin à quoi cela pouvait ressembler. Mais il savait quand même qu'en tant que noble, il devait impérativement être présent. C'est ce qu'il fit; Il se présenta à la cérémonie et il se mit dans un coin attendant que quelqu'un commence et qu'il voie ce qu'il devait faire.

Il connaissait déjà quelques personnes, mais n'aimant pas trop ce genre de cérémonie, il resta pour le moment à l'écart après leur avoir toutefois adressé un signe et un sourire.




Mun a écrit:


Plusieurs jours que Mun était arrivé en FC.
La mort de sa nièce le rapprocha d’un Comté qu’il avait connu, et en mémoire pour elle et des charges qu’elle lui avait donné ne put que le réjouir pour honorer sa mémoire.

Ayant pris logement dans une des granges de la ville, s’est au levé du soleil que Mun se redressa de sa couche. Les ablutions matinales faites, ouvrant un de ses coffres il sorti sa tenue de Vidame. Blanche liserée d’or serrant la ceinture avec son épée de sa foi qu’il avait juré à défendre.
S’est d’un pas militaire qu’il se dirigea vers la salle ou la cérémonie devait se dérouler.

Saluant les gardes qui furent surpris de le voir mais après quelques mots échangés ceux-ci le laissèrent rentrer.
La magnificence des lieux le surpris habitué à la Lorraine posant sa main sur son cœur comme pour affirmer sa foi.
L’ancien Vidame de Trèves entras dans les lieux.
Le regard militaire qu’il avait parcouru la salle voyant buffet et quelques nobles présent.

Redressant la tête regardant loin devant lui en direction du nouveau Franc Comtois attendant qu’il soit invité .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.royaumedulavabo.com
Fleur
Admin
avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 17/05/2009
Age : 40
Localisation : Pau

MessageSujet: Re: Deuxième allègeance de Fleur   Mer 25 Nov - 5:18

Shenkj a écrit:


Shenkj voyait qu'il y avait de plus en plus de monde.
Parmi les curieux certains le dévisageaient scrutant ses moindres réactions.
En effet, Shenkj n'avait jamais lui même assisté à une telle cérémonie.
A présent, il n'avait plus trop le choix et devait essayer de bien faire.


Il écouta donc la lecture des lettres réceptionnées. Shenkj leur écrirait ultérieurement et prit soin d'essayer d'en retenir les noms.

A présent, il vit un noble qu'il ne connaissait pas qui s'approchait lentement. Souriant, il le pria de s'avancer.




Ptitefleur2006 a écrit:


Fleur vit enfin le Franc-Comte arriver. Il s'excusa pour le retard. Elle se serait bien avancer pour prêter allégeance de suite, commençant à fatiguer un peu à cause de sa grossesse, mais elle vit un noble s'approcher de lui. Aussi décida-t-elle d'attendre. Elle vit Léo se tenant à l'écart. Elle le salua d'un sourire, au moins un autre visage ami parmi ces inconnus pour elle. Elle se sentait comme pas trop à sa place bien que Baronne de par son mariage. Elle n'avait jamais couru les titres n'étant pas très à l'aise avec le protocole... pourtant, pour l'amour de son époux, elle était prête à bien des sacrifices... notamment celui de se charger de prêter allégeance en son nom et le sien.




Mun a écrit:


Sur l’invitation du Franc Comtois Mun s’avança
Il connaissait le rituel des allégeances en Lorraine et le faste qui existait lors de cette cérémonie mais ici un peu perdu.
Regardant le nouveau Comte

Votre grandeur je viens à vous afin de vous reconnaître respectant le souhait de ma défunte cousine Rochelle de Navarre Von Frayner ces enfant n’étant pas encore en age.
La baronnie d’Amance me venant de ma famille qui avait été donnée en son temps à feu mon grand père Bigmétal.


Tournant sa tête vers le Héraut présent puis vers le Comte
Me permettez vous en ployant un genou.




Shenkj a écrit:


Shenkj eu l'impression que Dame Fleur était elle-même sur le point de s'avancer.
Cependant Shenkj avait déjà fait signe à l'homme qui se présentait à lui.
Le Franc-Comte écouta le noble qui se présentait. A sa question, Shenkj acquiesca d'un bref mouvement de tête.




Yde a écrit:


Malgré la montagne de choses qu'elle avait a faire, Yde avait pris la journée pour la cérémonie d'allégeance..Une journée entiere, il faudrait bien tout ça comme a chaque fois..C'etait toujours si long. Apercevant Leo qui observant la scene a l'ecart elle le rejoignit, l'embrassa et le felicita chaleureusement.

Sobre!! pas imbibé? Eh ben...Heureusement que t'as retiré ta robe noire de magistrat, on pourrait te confondre avec Imla comme ça...

Elle lui sourit malicieusement et rejoignit Thybault

Et bien blondinet, que fais tu là?
Ca a encore l'air d'etre aussi rapide que d'habitude...
Mais ça va, il n'y a pas l'air d'avoir trop de monde en attente.




Thybault a écrit:


Thybault fit un bon de son siège en entendant une voix familière.
Oh bonjour grande sœur ! Long ? Non penses-tu... tellement long que je me suis assoupi...

Il lui sourit avec malice.
J'étais là pour te voir, et peut-être faire connaissance avec des autochtones comtois, mais ils semblent bien peu enclin au papotage...




Mun a écrit:


Baissant la tête et d’une vois forte.

Nous Mun von Frayner von Strass, Vidames Vice Dominus Vétéranus, Duc de Vittel, Régent des Baronnies de Fontnoy et d’Amance et Seigneur de Montigny,
Commandeur de l'ordre de l'Alérion Lorrain, Etoile de Rubis d'Isendul, Grand Officier de l'Ordre de Sainte Kyrène et Lieutenant Banneret de l’Office des Trois Ecus.

Reconnaissons comme Franc Comtois , Shenkj, et pour cela nous lui rendons hommage.
Nous leur promettons fidélité, conseil, aide, protection et assistance, en échange de protection, justice et subsistance.
Tout en renouvellent notre prime allégeance à Rome.




Leonin a écrit:


Léonin était toujours à l'écart, il ne se sentait pas trop à son aise pour le moment. Décidément ces cérémonies officielles le barbait déjà. Mais il devait être là et il lorgnait sur la table des victuailles, en particulier sur les tonneaux qui lui faisaient envie. Il vit vu entrer Fleur et elle lui adressa un sourire. Il fit de même, avec un petit signe discret en prime. Puis ce fut le tour de Yde qui elle ne se formalisa pas et vint directement à sa rencontre. Elle lui murmura quelque chose et Léonin lui répondit doucement :

Coucou Yde. Oui ... Sobre ... Pour le moment. Mais ces satanés tonneaux me regardent et j'ai peur de pas le rester longtemps. Enfin ... On ne vit qu'une fois, non ? Oui c'est vrai que je préfère être habillé simplement ... on me prendrait pour un moine à force ...

Il ne put se retenir de pouffer de rire et la laissa partir. Il en profita pour s'approcher discrètement du buffet et de piquer en douce un gâteau qui trainait trop près de sa main et qu'il enfourna dans sa bouche à une vitesse vertigineuse et avalé aussi rapidement. Mais ça n'avait pas épanché sa faim et encore moins sa soif qui commençait à le tenailler.

Il écouta avec attention le premier noble rendre hommage. Il attendit que quelqu'un d'autre passe encore pour qu'il retienne bien les formules imposées.




Ptitefleur2006 a écrit:


Fleur se serait bien rapprocher pour discutailler avec un ami mais elle se sentait de si mauvaise compagnie ces temps-ci que la distance avec tout être humain était sans doute préférable… Quoique… La solitude commençait à lui peser… vivre six mois de grossesse seule, sans son époux pour l’épauler, l’avait quelque peu bouleversée. Elle restait pourtant égale à elle-même, cherchant à rester charmante et douce telle que ses amis la connaissaient, mais la mauvaise humeur, l’impatience face aux gens qui ne s’activaient pas autour d’elle, commençait sérieusement à prendre le pas sur sa gentillesse. Elle prit le parti finalement d’aller à la rencontre de Léonin, mais le voyant en conversation avec Yde, puis se diriger vers le buffet la retinrent sur sa lancée… Cependant, elle se rapprocha du buffet au cas où son ami aimerait trouver quelqu’un d’aussi embarrassé que lui à ce genre de festivité…car tous deux avaient l’air d’être des personnes à la recherche de leur vraie place, qui ne semblait pas être en ces lieux. Fleur écouta l’hommage rendu par celui qui l’avait devancé sur sa volonté d’accomplir son devoir en premier… Elle attendit quelques instants, afin de savoir si elle discuterait avec Léo maintenant ou après avoir prêté allégeance. Un signe, une parole du Comte le déciderait après tout. Pourquoi se presser finalement?




Yde a écrit:


Yde sourit aux paroles de son frere

Mouais..Faut dire que c'est pas specialement palpittant quand meme...

Il doit avoir soif lui , quand il a fini de delamer tous ses titres et fonctions...
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué n'est ce pas?

Enfin....

T'as suivi?, apres c'est a qui?




Shenkj a écrit:


Shenkj écouta Mun von Frayner rendre son hommage avec conviction.
Le Franc-Comte prit alors la parole:

Je vous assure également protection et subsistance.
Shenkj l'invita à se relever.

Un rapide coup d'oeil permit alors à Shenkj de voir les nobles en train de se demander qui était le suivant à se présenter.
Il se souvint que Fleur avait déjà été sur le point de s'approcher quelques instants plus tôt.
Voyant cette dernière qui regardait dans sa direction, il la pria de s'avancer, si elle le souhaitait.




Hortense a écrit:


Encore..... toujours... encore.... toujours... et encore.. et toujours... une cérémonie d'allégeance.

Accoudé à la fenêtre de la chambre qu'elle louait lorsqu'elle séjournait à Dole, les yeux fermés.... elle tentait de faire le vide dans sa tête. C'est qu'elle ne savait plus où elle en était rendue. Les longues journées à parcourir la France l'avait changé... l'immobilité l'agaçait... et ses allées retour entre Vesoul, Blamont, Rougemont et Dole ne faisait rien pour diminuer son envie de bouger!

Merdouille... qu'en vais-je pouvoir passer à l'action?

Elle se tourna vers l'intérieur de la chambre... attrapa son poignard et le lança directement sur la poutre qui trônait fièrement au centre de la pièce. D'ailleurs au nombre d'entailles qui s'y affichaient... on devinait aisément que ce n'était pas la première fois qu'elle le faisait. C'est que le temps et la pratique avait permis à la Belle d'être très habile. Un petit sourire se dessina sur ses lèvres en pensant à son meilleur ami Djvier qui s'était enfermé dans une tour d'un monastère. C'est qu'il en serait bien fâche de ce changement. Lui qui l'aimait tant... douce...tendre... souriante... divertissante et fragile. Mais Djvier était d'une autre époque... comme plusieurs d'ailleurs.

Elle ferma lentement les panneaux de la fenêtre... c'est qu'il commençait à faire froid. Elle avança vers le milieu de la pièce et tira fortement sur le manche afin de le déloger du bois. Elle s'y appuya ensuite et soupira. C'est que le temps était long... Green qu'elle aimait toujours aussi follement s'était endormi comme un ours dans sa grotte pour l'hiver... Son jumeau malade... un ainé occupé avec la mairie de la ville.. et une Vesoul calme...trop calme.... des amis disparus...et un Erwin qu'elle souhaitait toujours ne pas croiser sur son chemin. La belle blonde avait besoin d'un stimulant... d'un défi... il fallait qu'on la sorte de son marasque!

Elle soupira de nouveau... et leva les yeux vers la glace qui lui renvoyait son image. Elle portait les vêtements dignes de son rang et de sa famille... ses cheveux remontés en chignons laissaient s'échapper quelques mèches ici et là... et après avoir respirer l'air frais de ce mois d'automne... ses joues étaient rosies. Elle mordit doucement ses lèvres pour rehausser leur couleur naturel et sourit.

Toute concentrée sur son image.... elle sursauta lorsqu'elle entendit toquer à sa porte. Un jeune homme entra suite à son invitation. Il était à son service depuis quelques temps... en fait.. depuis son retour à Dole. Il avait été surpris de la voir s'approcher de lui afin de lui intimé d'être à son service. C'était ainsi plus simple pour elle. Il s'inclina devant elle avant de prendre la parole.

Dame de Blamont, votre carrosse est attelé.

Elle le trouvait toujours adore ce gamin et était touché des attentions qu'il lui portait. C'est qu'il avait été très honoré d'être au service d'une grande dame lui qui servait déjà un chevalier.

Je vous remercie de m'en informer. Je descend immédiatement

Elle pris sa cape de lainage doublé de blanche zibeline et elle la jeta sur ses épaules. Tout au long du trajet... elle réalisa qu'elle connaissait de moins en moins les francs comte. Elle qui à une certaine époque avait ses entrées secrète directement dans leur bureau... n'aurait certainement plus la possibilité de les approcher de quelques mètres. C'est que le temps changeait. Donc... une fois devant les gardes des fameuses portes de la salle d'allégeance... la jeune femme prit une profonde respiration avant de jeter un regard déterminé sur le premier garde.

Qu'attendez vous pour me présenter?

Après avoir rougit de son inconduite... on pu entendre dans la salle.

Hortense von Riddermark, Dame de Blamont vient de faire son entrée.


Voilà... c'était reparti!




Ptitefleur2006 a écrit:


Fleur vit le signe que lui adressait le Franc-Comte. Finalement, elle s'avança devant lui pour prêter allégeance. Elle fit une révérence et lui tint ces quelques mots.

Bien le bonjour Votre Grandeur,

Je me présente à vous pour vous prêter allégeance au nom de mon époux qui doit demeurer encore quelques temps absent et en mon nom propre. Me le permettez-vous?




Shenkj a écrit:


Le Franc-Comte Shenkj vit Fleur s'avancer.
Après l'avoir écouté, Shenkj lui répondit en souriant.


Bonjour Dame Fleur,
Bien entendu, je ne vois aucun inconvénient, à ce que prêtiez allégeance au nom de votre époux.
Puisque votre mari est absent mais que vous êtes présente et souhaitez le représenter, ça me convient, au moins ce sera fait.
Je suis d'ailleurs content que vous ayez pu faire le déplacement, vous avez l'air de bien vous porter.




Ptitefleur2006 a écrit:


Fleur écouta le Franc-Comte et ne put réprimer un sourire quand il mentionna qu'elle avait l'air de bien se porter. Elle se retint de déclarer que 6 mois de grossesse sans son époux à ses côtés étaient éprouvants et que pour oublier son mal être, elle s'investissait là où elle le pensait nécessaire, aussi le remercia-t-elle chaleureusement de bien vouloir accepter l'allégeance pour son mari également.

Je vous remercie au nom de mon époux, Votre Grandeur.


Fleur maintint sa révérence dans une position confortable qui n'avait pas l'air de l'affecter ni de la fatiguer et prononça son allégeance.


Nous, Fleur et Faross, mon époux que je représente, détenteurs de la Baronnie de Quingey, nous portons allégeance, en présence de cette noble assemblée, à notre Franc-Comte Shenkj, à la Franche-Comté, à son peuple et à son Parlement. Nous jurons fidélité, aide, conseil et bras armés sur nos vies, notre honneur et notre foi. Nous faisons ainsi don de nos personnes, de nos armes et de nos terres pour les mettre au service de notre Franc-Comte Shenkj, de la Franche-Comté, de son peuple et de son Parlement de bonne foi et sans tromperies. Nous sollicitons votre protection et votre justice pour nos personnes, notre famille et nos sujets. Que Dieu et Aristote nous garde et nous ôte de tous soucis!

Fleur attendit que sa Grandeur l’autorise à se relever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.royaumedulavabo.com
 
Deuxième allègeance de Fleur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Reflexion sur la saga Michelet Casimir - Jean Saint-Fleur
» Le verdict. Le deuxième tour à quand?
» 2 éme entraînement de Nuage de la mort et de fleur enflammée finished
» FLEUR canichette croisée abricot 6 ans (89) Yonne
» Fleur d'Aphélandra du Clan du Vent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Baronnie de Quingey :: Récits en tout genre :: En partance vers une nouvelle vie-
Sauter vers: